L'aristosort (le meilleur tiré au sort)

Chaque personne, concernée par la personne à choisir, désigne à bulletin secret deux personnes qu'elle croit dignes et compétentes pour le poste. Pour éviter les effets de campagnes électorales, les trois personnes qui obtiennent le plus de voies sont retirées du tirage au sort. Puis parmi les dix suivants, un tirage au sort est effectué par des boules de couleurs différentes dans une machine de type France des Jeux - Loto®, les mandats ainsi obtenu sont de cinq ans, non cumulables, révocables par référendums révocataires à un tiers et à deux tiers de mandat et non renouvelables. Aucune immunité juridique, ni avant, ni pendant ni après le mandat. Et bien entendu, n'importe qui peut jeter un œil, n'importe quand sur le travail du mandaté et rendre son rapport public.

L'assemblée citoyenne législative (la Wikiagora)

Tout le monde peut faire une proposition de loi.

Chaque proposition de loi reçoit des votes de valeurs (5 notes de -2, à +2)

En permence, un citoyen peut se connecter et débattre de la proposition faite.

Au sein d'une proposition (notée par 7 lettres sensibles à la casse soient 1.0280717e+12 possibilités), chacun peut participer, ajouter un commentaires, répondres en cascades à un autre commentaires etc...

Au sein d'une proposition : chaque citoyen peut voter par valeur pour les commentaires à valoriser ou à minimiser, la page réarange automatiquement les commentaires en fonction de ces votes. 

 

À tout instant, la personne qui a proposer la loi, peut la redéfinir, la reformulée, la réécrire, la complèter ou l'annuler. (un système de versionning est mis en place pour historique et procédure judiciaire)


Tous les mois, la proposition de loi, de modification de loi, d'annulation de loi est mise au vote : Les choix sont

— Oui, il plait aux citoyens de l'appliquer

— À besoin d'être rediscuté pour précision

— À besoin d'être rediscuté pour modification profonde

— Non, il ne plaît pas aux citoyens de l'appliquer